Investir dans un terrain, pourquoi est-ce si rentable ?

acheter un terrainLe bonheur est dans le prés (viabilisé)...       2.5 milliards en 1950, et nous voici 7.2 milliards en 2015, à se partager une planète dont la surface n'est pas extensible. Alors mesdames et messieurs, dépêchez-vous,  y en aura pas pour tout le monde !  "lire l'article & voir la vidéo"

Le retour de Jeddah

Cette quête d’espace fait le bonheur de quelques apprentis sorciers milliardaires. Ils s’amusent à construire sur des terrains de sable, des tours de plus en plus hautes et des îles artificielles gagnant toujours plus de terrain sur la mer. Même la ridicule tour Burj Khalifa de 828m à Dubaï va être à l’ombre d’un monstre d’un kilomètre de haut ! Financé par un milliardaire Saoudien dans la ville de Jeddah.

Vous l’avez  compris, de plus en plus convoitée, la terre est une valeur sûre, qu’aucune crise ne viendra ébranler.

Signe de ce phénomène, même à la campagne dans mon village de 1600 habitants,  les terrains proposés  pour les nouveaux lotissements, ne feront plus 1200 m2 mais seulement 350m2 !

 

2 : Diviser pour mieux régner :

Enfant, nous avons été les tout premiers à faire construire en région parisienne dans la vallée de Chevreuse. D’abord une forêt,  Je me souviens de l’odeur des chênes que nous coupions mon père et moi pour y implanter la maison.

En quelque années, le chemin s’est goudronné et il a fallu exploiter chaque m2 constructible.

En face de chez nous, une petite maison bardée de bois était plantée là depuis plusieurs dizaines d’années. Leurs occupants âgés avaient connu la rivière peuplée de castors !  Ils ont vendu à un investisseur qui à bien senti venir le vent. Il a coupé le terrain en 3, construit 2 maisons neuves et revendu chaque lot. Au passage, il a certainement dû empocher de quoi construire un nouveau lotissement un peu plus loin !

 

2: Miser sur un terrain qui deviendra constructible :

Quelques années plus tard, mes parents ont acheté un terrain à la Tranche sur mer. En pleine forêt, non constructible et accessible par un chemin de sable. L’aventure garantie chaque été : Du camping sans eau ni électricité, et l’ensablement systématique du minibus et de la caravane pour y accéder (comme au paris Dakar). Bref des vacances qu’on adorait.

Au bout de quelque temps, lors du remembrement, on leur a proposé un terrain 3x plus petit, avec en contrepartie, la possibilité de construire !

Petit à petit, les vignes autour de nous et les lézards que je capturai ont laissé place à des routes. Plus besoin du tracteur pour apporter la caravane, et d’ailleurs plus besoin de caravane, puisque nous avions obligation de construire !

Au passage, le prix du m2 , pour atteindre aujourd’hui les 300 € !

 

3 : Réduire les coûts de construction :

Quand le terrain est cher, les investisseurs redoublent d’imagination pour trouver des solutions rentables. A la Tranche sur mer, par exemple, ils proposent à quelques km de la mer, non pas une mais 4 maisons sur un terrain. Il s’agît en fait d’une maison divisée en 4 duplexes ! Un excellent moyen de réduire les coûts de production, puisque ça fait :

  • Un terrain proportionnellement moins cher au m2 (les petits terrains sont souvent + chers)
  • Deux murs en moins (puisque mitoyens),
  • Une meilleure performance énergétique,
  • Des points d’eau groupés,
  • Une viabilisation amortie,
  • Des matériaux achetés en gros…

Des logements fièrement présentés sur de grand panneau d’affichages comme des « villas » en bord de mer ! (Villas, grandes comme des cages à lapin)

 

Comment mettre à profit ces exemples ? 

J’ai visité une petite maison, préfabriquée de 48m2  proposée au prix de 57 000€ dans une petite ville à forte demande locative.

A première vue, ce bien ne représente pas un grand intérêt. Nécessitant des travaux importants d’isolation (extérieure). Elle souffre d’une image de maison en kit, bon marché et bas de gamme. En plus, aucun élément n’est réellement valorisable,

  • Pas de poutre,
  • Pas de mur en pierre,
  • Pas de cheminée,
  • Pas de parquet,
  • Pas de pièce supplémentaire à aménager,
  • Pas de plafond haut…
  • Et même le jardin de 700m2 semble un peu surdimensionné !

 

Jardin surdimensionné !

Avant de tourner les talons, je repense à mon voisin 30 ans auparavant qui a coupé en 3 son terrain … Et si je faisais la même chose ?

En supprimant le garage, une grande allée laisserait accès à la parcelle au fond du jardin. (Un terrain dit en drapeau) . La possibilité d’accueillir 2 petites maisons  !

 

Plusieurs possibilités à la clef :

  1. Revendre séparément les 3 lots, une fois les 2 terrains viabilisés,
  2. Garder la maison en location et vendre les 2 lots,
  3. Vendre un seul terrain pour financer en partie la construction d’une maison,
  4. Vendre la maison préfabriquée pour financer les 2 constructions neuves …

Bref, ce bien pas super intéressant, en y regardant à 2 fois, devient un produit d’investissement à fort potentiel ! 

 

Si vous avez commencé à visiter des logements dans l’idée d’investir, aviez-vous envisagé cette possibilité ? Si il n ‘existe pas d’investissement modèle, puisque chaque bien, chaque lieu offre différentes possibilités, celle de faire construire doit faire partie des solutions potentielles.

Pour mener à bien un projet de construction, je vous recommande d’écouter les conseils de Gaétan et d’Alexandre.  Deux amis qui font partie de mon groupe mastermind, où il est question, vous vous en doutez d’investissement immobilier. Ils expliquent tout cela très sérieusement, dans cette vidéo.

Vous y trouverez les 6 points à ne pas négliger, au moment de choisir votre terrain. J’y ai moi même appris par exemple, que le nom de la rue pouvait alerter sur certains dangers…

Accédez à la formation de Gaétan et d’Alexandre en cliquant ici, pour quelques dizaines d’euros, vous auriez tort de vous en priver  !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.