Indépendance financière, dire merde à son patron

Indépendance financièreVous êtes-vous déjà imaginé le jour où vous alliez faire vos adieux à votre patron ? Savez-vous que ce jour peut arriver plus tôt que prévu ? Laissez-moi vous raconter l'histoire d'un ami. Nous sommes revenu 5 ans auparavant, Il pleut des cordes depuis le début de la matinée, et ..."lire la suite..."

Romain, préparateur en pharmacie, rentre trempé après une énième course sous cette pluie battante. Il vient de terminer une livraison de médicaments à domicile . Son patron lui, l’attend bien au sec, avec une nouvelle mission du même style tout aussi … passionnante.

Mais ce sont les gouttes d’eau en trop !

Parti comme c’est parti, il sait pertinemment que dans 10 ans, dans sa vie professionnelle, rien n’aura évolué.

Et le problème, c’est que c’est pas tout à fait comme ça, qu’il avait rêvé sa vie…

A cet instant, ses idées se bousculent dans sa tête. Il est là, dégoulinant, planté devant son parton. Et guidé par la colère, d’une traite, il commet l’irréparable : « NON J’IRAI PAS, je ne ferai pas cette course (de merde) tant qu’il pleuvra des cordes, d’ailleurs, je ne la ferai pas du tout, J’EN AI MARRE,  J’ARRETE ! TROUVEZ-VOUS UN AUTRE PIGEON !

Waouh, fallait oser !

Imaginez la tête du patron !  ( En train de se demander, où il a bien pu ranger son foutu k-way ?)

Pourtant, ce sentiment de toute puissance qu’on doit éprouver à ce moment là, doit rapidement laisser place à une question angoissante : Comment je vais payer mon loyer ? Evidemment, cette stratégie a le mérite de faire évoluer rapidement une situation. Claquer la porte peut avoir un effet libérateur, et déclencher la rage de se relever !

Désormais sans revenu, ça a été le cas pour Romain, puisqu’il a su réagir et en quelques mois,

  1. il a crée son entreprise
  2. Il s’est lancé dans l’immobilier
  3. Et surtout, il consacre une grande partie de son temps à se former .

A 35 ans, Il a repris le chemin de l’école !  Mais croyez-pas qu’il fasse partie de ceux qui dorment sur les bancs d’un amphi à la fac… Un jour il m’a confié avec quel état d’esprit il abordait les cours : « Je me dis toi mon bonhomme, t’es le prof et t’en sais plus que moi ! alors je vais te puiser tout ce que tu sais, à grand coups de questions jusqu’à ce que t’en puisses plus ! » Je vous laisse imaginer, au rythme de  6 questions/l’heure, à quelle vitesse il avance ! Bien sûr, « ses camarades » aussi posent des questions pendant le cours, mais celles ci sont moins … constructives.

Indépendance financière

Il a su réagir, et a bien compris que la clé de la réussite se résumait en 2 mots :

  1.  Se former
  2.  Agir (lui a juste inversé l’ordre il a d’abord agi, pour se former ensuite…)

Parce que de là à se faire licencier et se retrouver comme ça, au pied du mur ! C’est une stratégie pour le moins, risquée. Il n’est jamais bon d’agir dans la précipitation.

Alors, pour que votre rêve d’investisseur libre et indépendant, devienne réalité, pour ne pas juste dire au revoir à votre chef et venir grossir les rangs des demandeurs d’emploi, il vous faut un plan B.

 

indépendance financière, comment anticiper un minimum ?

Un plan B se construit par étapes. Chaque jour,  votre liberté va prendre de plus en plus de place dans votre vie,  au  rythme de vos investissements immobiliers.

Vous ne serez pas indépendant financièrement en 1 an, non bien sûr !  Et pourtant

  • En 1 an, vous pouvez grâce à l’immobilier par exemple, refuser les heures suppl. qu’on vous propose !
  • Au bout de 2 ans, si vous avez su investir avec un excédant de trésorerie, vous pourrez prétendre à un poste à 75%.
  • Et puis tout va s’accélérer, vous aurez plus de temps pour vous former, pour investir, rénover, plus d’expérience, et toute la confiance de votre banquier…

 

Pour savoir où l’on va, il vous faut des objectifs clairs !

Pour définir vos objectifs de la façon la plus claire possible, le mieux est de les inscrire noir sur blanc. Etablissez votre Life -List !

Quelles sont les 100 choses que vous aimeriez faire avant de mourir ? ou plutôt les 100 choses que vous allez faire avant de mourir ?

Peut-être:

  • Voir les glaciers du Groenland ?
  • Vous réconcilier avec quelqu’un qui vous est cher ?
  • Danser sur la muraille de Chine ?
  • Aider à construire un orphelinat a Katmandou ?
  • Plonger au milieu des dauphins ?
  • Quitter votre travail d’ici 5 ans ?

Gardez votre liste bien rangée dans un coin, et ressortez la régulièrement pour cocher les cases au fur et à mesure que vous avancez !

En immobilier, un projet bien préparé passe également par une vision, à moyen et long terme.

Vous devez formuler une stratégie d’investissement,  un objectif clair net et précis. Dans 1 an, 5 ans et même 20 ans.

Par exemple : Je souhaite posséder 5 logements d’ici 5 ans de quoi me dégager  1000 € mensuel de bénéfice.  Je pourrai travailler à mi temps.

J’envisage de quitter définitivement mon emploi d’ici 10 ans avec au total 15 biens et un revenu de 3000€ net par mois. Et je pars 2 ans au tour du monde.

 

Et vous où en est votre plan B ?

Alors papier, crayon, c’est parti : que voulez-vous ?

 

– Si vous lisez cet article c’est certainement que vous croyez que l’immobilier est la solution à vos problèmes !

Mais

– Si vous n’avez pas encore agit, c’est que c’est probablement EN VOUS que vous ne croyez pas !

Pourtant, vous êtes suffisamment riche, habile, et certainement motivé pour réussir puisque en fait…  tout le monde peut y arriver ! Ce sont des gens ordinaires qui font des choses extraordinaires.

Alors pourquoi pas vous ?


 

PS: La vie de nombreuses personnes est en train de changer, des gens comme vous et moi, victimes de la crise, d’un boulot lassant, dont l’avenir s’annonçait plutôt sombre…Ces gens là sont en train de devenir de véritables investisseurs immobilier. Ils vont pouvoir décider eux même de leur vie ! La méthode qu’ils utilisent reste le plus court chemin vers l’indépendance financièreCliquez ici pour en savoir un peu plus sur cette méthode, et comme eux commencez à élaborer votre plan B.

 

 

 

 

12 réflexions au sujet de « Indépendance financière, dire merde à son patron »

  1. Remlé Cyrille

    Bravo, voilà un article motivant, lu au réveil, pour commencer un journée bien motivé, bien conscient des chances qui nous sont offertes d’entrevoir un horizon ensoleillé à travers la brume d’un quotidient morose. Planter un arbuste qui donnera bientot des fruits de plus en plus gros pour soi et sa famille et l’entourer d’autres au fur et à mesure pour un jour les contempler avec plaisir, fierté et récolter des fruits de plus en plus gros…

    Répondre
    1. jean christophe griselin Auteur de l’article

      Merci Cyrille

      C’est exactement ça, on est des jardiniers de l’immobilier. Mais pas n’importe quel type de jardinier… Alors que certains achètent des plants greffés à prix d’or (DE-Robien ou Pinel) Nous on sème nos légumes (on rénove) et le rendement est bien meilleur.Comme attendre la récolte est long, il faut mettre des mots sur cette récolte. Pas juste je vais avoir des tomates, mais je vais inviter mes amis a faire une des pizza dans mon four en terre, et je leur concocterai une sauce tomate maison, ce sera un grand moment.

      Le fait de mettre des mots sur ses projet joue un rôle important: Au lieu de se dire qu’on bosse le week-end à retaper un appart, pour gagner 200€/ de plus chaque mois, mieux vaut matérialiser cet argent par les vacances en corses que vous aller financer ou les études de votre ainé…

      Répondre
  2. ludo

    Salut exactement ma situation ,moi c’est des horaires pas possible .
    Donc n’ayant pas de plan B j’ai pris sur moi …toujours avoir un plan B
    Je voulais démissionner mais pour faire des investissements c’est mieux d’avoir une fiche de paie .
    Moi 2 ans pour avoir des revenues complémentaire et surtout beaucoup plus de temps .
    1 investissement fait en février, une visite de bien aujourd’hui même .
    Minimum 3 bien par année sur 2 ans et le compte y’est .

    Répondre
    1. jean christophe griselin Auteur de l’article

      Merci Ludo pour ton commentaire
      Le plan B aide à supporter une situation difficile, parce que au fond de toi, tu sais qu’elle n’est que provisoire. Alors un peu de patience, tu as encore besoin de ton CDI .
      Morceler ses objectifs en étapes aide à réaliser cette progression. Il est d’ailleurs important de fêter chaque étape, comme une petite victoire. Ca donne du sens aux efforts, dont on a fait preuve pendant des semaines.
      Par exemple, le premier loyer servira à récompenser toute la famille avec un week-end dans un parc d’attraction…

      Acheter trois bien par ans n’est pas la seule solution, tu verras que quand tu te seras fais la main, Tu risqueras de convoiter plutôt des petits immeubles de rapports. Tu peux aussi investir dans un seul bien pour lequel tu effectueras énormément de travaux par toi même, avec pour le coup un rendement 3 X supérieur .
      Le tout est d’adopter la stratégie de l’investisseur et les projets suivront.
      Bonne continuation

      Répondre
  3. Alex

    Bonjour,

    depuis 5 mois que je regarde vos vidéos et celles d’autres Youtubers et que j’ai lu certains livre j’ai fais différentes actions :

    1. Mis en location saisonnière ma résidence principale : Revenu dégagé par cette activité environ 2000 € par mois
    2. J’ai habité chez mes parents quelques mois et la j’ai trouvé une ptite location à 300 euros / mois
    3. Je vais essayé d’acheter un autre appartement d’ici quelques mois.

    En résumé j’ai réussi à presque doublé mes revenus

    Voici mes différents objectifs à court terme :

    2015 : Revenu salaire 2500 x 12 = 30 000 € Revenu locatif : 20 000 € ( dépense environ 1500 x 12) Total : 38 000 d’économie

    2016 Achat d’un appartement environ à 100 000 € avec revenu locatif de 1500 € / mois emprunt de 70 000 avec un crédit d’environ 500 € / mois

    Revenu salaire : 30 000 €/an Revenu locatif : 1er appartement 20 000 € et 2eme appartement : 18 000 €
    Dépense : 18000 € (crédit appart n°1 + dépense pour vivre + TF + TH +9000 € (crédit appart n°2 + TF +TH + Charges) + 4000 (loyer appart n°3 + charges) = 31 000
    Revenu restant : 37 000 €

    Voila mes objectif pour 2015 et 2016 qu’est ce que vous en pensez merci.

    Alex

    Répondre
    1. jean christophe griselin Auteur de l’article

      Dis donc Alex, on dirait que t’es motivé ou j’y connais rien!

      Reculer pour mieux sauter…


      Perdre ton indépendance (retourner chez papa et maman ) pour mieux la gagner !

      Quand je dis que souvent la solution est sous notre nez !

      Pour ton cas c’est certainement l’élément qui permettra d’amorcer des investissements à répétition, puisque tout d’un coup, en louant ta résidence principale, en saisonnier, tu doubles presque tes revenus ! mais c’est une sacrée concession !

      Attention à ne pas te tromper de priorité, déjà gaffe aux impôts dans tes calculs (ils adorent les gens qui réussissent…)
      Mais surtout n’oublie pas de mettre des actions au bout de tes projets. Etre riche n’est pas une fin en soit puisque l’argent est justement fait pour être au service de nos rêves. Moi perso, j’ai préféré profiter d’une résidence principale hors norme (Et complètement déraisonnable) quitte à retarder de quelques années mon indépendance financière. Mais si tu es jeune et que ta situation de famille peut te permettre cette concession, fonce !

      En tout cas ta stratégie est celle de quelqu’un qui sait où il va et qui sait même comment y aller!

      Pour atteindre cette indépendance, il existe plusieurs moyens de locomotions :

      1:le train à vapeur ( l’épargne, qui prendra 25 ans pour vous enrichir)

      2:le TER ( Assez lent c’est le moyen qu’utilise la plus part des investisseurs.)

      3:Le TGV: ( Une rénovation coup de cœur, avec des rendements beaucoup plus intéressants.)

      Tiens moi au courant de la suite de tes investissements, et s’il s’agit d’un bien à rénover, je suis sûr qu’en voyant les photos, j’aurai encore 2 ou 3 conseils à te donner (pour mettre en place un début de stratégie du coup de cœur.)
      A bientôt

      Répondre
  4. ludo

    Pour la rénovation coup de cœur c’est plus compliqué sur le terrain les biens avec travaux ne sont pas forcement moins chère et à force de regarder Plaza à télé les gens ont fini par exploiter le filon .

    Répondre
    1. jean christophe griselin Auteur de l’article

      Les biens avec travaux sont plus intéressants, la preuve : Comme dans ta région, ceux-ci semblent surcotés, tu vas faire comme tous les investisseurs c’est à dire à tarif égal, choisir un bien déjà rénové . Normal…
      Est donc Forcément si vous êtes vendeur d’un logement à rénover, et que ça ne se vend pas, tôt ou tard, vous baissez le prix…Il suffit d’attendre le bon moment.
      la rénovation coup de cœur est quand même un cran au dessus du home staging. On agit bien plus en profondeur, avec des solutions plus radicales et une efficacité redoutable…

      Répondre
  5. Alex

    Bonjour Jean Christophe,

    Mon prochain achat se fera surement par le billet de vente aux enchères, se projet j’espère devrait se concrétiser prochainement.

    Plusieurs questions :

    – Quel régime choisir dans mon situation pour ma déclaration d’impôt ? (revenu salaire : 30 000 € n revenu loyer : 20 000 € ) prévisionnel pour 2015.

    – J’ai un crédit de 900 € par mois sur 23 ans penses tu que la banque va me refaire crédit et jusqu’à combien ?

    Répondre
    1. jean christophe griselin Auteur de l’article

      Salut Alex

      Acheter en passant par une vente aux enchères est certainement intéressant. La mise à prix est généralement de l’ordre de 75% du prix du bien.
      Toutefois il y a quelques particularités à connaitre qui souvent font barrage aux particuliers :
      Il existe trois sortes de ventes :

      1- Celles organisées par les notaires, souvent des successions.(On trouve maintenant des ventes en ligne)
      2- Celle issues d’une liquidation judiciaire ou d’une saisie
      3- Et enfin les ventes de bâtiments publics ou bâtiments « orphelin » de propriétaire qu’on appelle biens en Déshérence !

      Il faut savoir qu’en matière de ventes aux enchères, il n’existe pas de condition suspensive d’obtention de prêt. Mieux vaut donc être certain de tes capacités d’emprunt…

      Pour les ventes judiciaires, l’accès doit se faire par le biais d’un avocat, pour valider ta solvabilité. Il te sera demandé une caution de la banque ou un chèque de banque en consignation.

      Pour les autres ventes la caution ne suffira pas, il te faudra le jour de la vente impérativement déposer un chèque de banque en consignation, généralement de 20% de la mise à prix.
      Renseigne donc toi bien sur les contraintes ainsi que les frais annexes, qu’engendre une vente aux enchères.

      Pour ton régime d’imposition, je ne saurai te conseiller. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle puisque mon incompétence montre qu’on a pas besoin d’être comptable ou banquier pour réussir en immobilier…

      Est-ce que ta banque va accepter de te refaire crédit: Attends je regarde dans ma boule de cristal, hum…
      Ben je vois rien, tu me diras, c’est un peu normal, J’ai pas le dixième des infos que ton banquier va te demander 😉

      Le meilleur conseil que je puisse te donner c’est de bien préparer ton dossier et d’essayer. Si tu lui dis que tu vas acheter aux enchères et qu’il perçoit que t’es pas au courant de la procédure… Déjà Est-ce que pour toi, avec tes calculs, (les mêmes que ton banquier qui ne prend en compte que70% du loyer) est-ce que ton projet est viable ?

      Monte un projet réaliste, sans gonfler les prix des loyers, sert toi de l’expérience de ton premier bien en modèle.Si ton expérience de saisonnier est concluante, avec des revenus réguliers, il risque d’accepter voir même d’aller au delà des 33% !

      Tiens-nous au courant

      Répondre
  6. nicolas

    Bonjour,

    Alors oui, je suis automatiquement d’accord avec une énorme partie de cet article (quel comble dans le cas contraire !). Mais comme précisé à la fin, l’immobilier n’est pas le remède à tous les problèmes. Et comme je le dis si souvent, ce n’est pas une fin mais un moyen.
    Lorsque la liste est produite, il faut penser au job que l’on veut faire en parallèle de ses rentes. Vivre de l’immobilier, alors que l’on commence à développer son parc, c’est un peu comme se tirer une balle dans le pied après avoir juste appris à marcher.

    Répondre
    1. jean christophe griselin Auteur de l’article

      Merci Nicolas,
      Il est clair qu’en disant adieu à votre sacro-saint CDI, même avec des revenus locatifs supérieurs, La banque risque d’avoir plus de mal vous prêter. La stratégie à adopter est semble t-il de vous lancer dans une grosse opération immobilière, (comme un immeuble de rapport) quelques semaines avant de démissionner, de façon à finir en beauté…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.