Acheter à plusieurs

 Acheter à plusieursS' unir pour réussir, mais avec qui ? Dans nos plus belles histoires, il est courant que la princesse épouse le voleur, la belle flirte avec la bête ou qu'un énorme singe, raide dingue d'une jolie blonde l'enlève, voulant l'emporter en haut de son building. Mais la réalité  est souvent plus nuancée ... lire la suite

Avez vous pensé à acheter à plusieurs ?

Bien souvent on cherche à s’entourer de personnes avec qui on partage le plus de points communs. Et s’il est prouvé que la programmation génétique  influence nos choix. C’est souvent notre milieu socilal, familial et religieux mais aussi notre personalité qui décideront de nos affinités. Pourtant de curieuses alchimies vont faire que deux personnes aux caractères opposés risquent de s’entendre et se complêter à merveille ! On a d’alleurs pas à chercher trés loin pour le démontrer, puisque  c’est le principe même, du couple hétéro. ( Pas la peine de chercher trés loin non plus  pour trouver des couples qui s’engueulent… )

Bref, il n ‘est donc pas obligatoire de se ressembler pour s’assembler. Si bien que des couples improbables perdurent et que les meilleures équipes sont souvent formées par des individus aux compétences complémentaires . C’est d’ailleurs souvent cette diversité qui fait la force d’une entreprise.  

 

Une de mes dernières acquisitions illustre clairement l’intérêt de s’associer.

Les deux vendeurs étaient en fait deux copains. 20 ans auparavant, ils ont eu la bonne idée d’acheter un bien en SCI.


L’un, avait un profil d’investisseur pur et dur, un ancien banquier, connaissant par cœur les rouages de la finance.

-Tandis que son binôme, semblait plus en retrait par rapport aux chiffres. Il avait par contre un solide bagage en matière de rénovation.

Pendant 20 ans, ce binôme finalement très équilibré  s’est partagé les tâches et semble avoir parfaitement  fonctionné .

Pourtant, individuellement avaient ils les capacités d’entreprendre ?

 

Il existe de nombreuses situations où s’associer voir déléguer peut s’averer être une excellente solution !

Prenons un autre exemple concret :

Je n’ai aucun sens de l’orientation et je suis capable de me perdre dans les ruelles de la ville d’à coté. Par contre j’ai l’oeil. L’œil pour reperer les biens succeptibles d’être en vente pouvant faire un bon investissement. Pourtant, je serais sans doute plus efficace en me repérant mieux dans la ville ? Mais  je pense que ca ne sert à rien de prendre des cours d’orientation. Au mieux avec un an de cours intensifs, je passerai de nul à moins mauvais, voir moyen, mais jamais bon ! En gros, ce serait quand même une perte de temps.

Mais si au contraire j’essaie de développer mes compétences en matière d’investissement, avec par exemple  une année de formation intensive, ben là j ai des chances de passer de bon à excellent ! C’est pour ça que j’essaie toujours de focaliser mes efforts, là où j’ai certaines aptitudes.

Ok mais je fais quoi avec mon sens de l’orientation ? ( enfin plutot SANS mon sens de l’orientation)

Il suffit de m’associer, ou déléguer !  Par exemple pourquoi ne pas envisager de se faire accompagner par quelqu’un qui connait la ville comme sa poche, le facteur par exemple ? (où un gps, mais c’est moins convivial…) C’est pour cette raison qu’une bonne association peut être une excellente solution pour peu qu’elle soit judicieuse et bien préparée, et avec quelqu’un en qui vous avez confiance. Ainsi, vous exploitez le meilleur de chacun.

Ne profitez pas de cet article pour abandonner tout espoir de progresser dans un domaine qui vous handicape ! On ne peut pas toujours déléguer. Depuis le CP, j’essuie des 0 en orthographe, et des points en moins en rédaction. Mais grâce au blogging, j’ai fait plus de progrès en un an que depuis 35 ans d’écriture « hasardeuse ». Parce que j ‘étais en demande, prêt à me poser les bonnes questions, avec la volonté de progresser. (Vous constaterez au fil de mes articles qu’il me reste encore du chemin à parcourir…)

 

Pour avancer là où certains  restent sur place, échanger des compétences reste une arme redoutable !

J’ai d’ailleurs plusieurs fois expérimenté ce principe. En venant par exemple en aide à une de mes sœurs un peu dépassée, qui avait entrepris seule,  de rénover un ensemble de bâtiments agricoles. Lorsque qu’elle a revendu les parcelles, j’ai pu bénéficier d’une dépendance de 150m2 qu’elle m’a  offerte en remerciement !

Egalement, je profite gracieusement d’un terrain de loisirs, sur lequel on a bâti un petit chalet. J’ai obtenu l’usufruit de celui-ci, en échange de conseils et services de rénovation.

Vous voyez qu’il n’est pas forcément nécessaire d’attendre l’accord d’une banque pour avancer. Dans l’immobilier, si votre situation financière fait obstacle à l’obtention d’un crédit, ne soyez pas dépendant, et contournez cet obstacle. Développez vos compétences, dans le domaine qu’il vous plait et là où vous présentez le plus de  potentiel.

Savoir s’entourer, c’est avancer pour ne jamais rester bloqué. Mettre en place des partenariats, trouver un associé, pour un échange gagnant/gagnant.

Et si certaines personnes  vous paraissent inaccessibles, essayez quand même et  rappelez-vous :  On a toujours besoin d’un plus petit que soi …


newsletter a sauvegarder png

6 réflexions au sujet de « Acheter à plusieurs »

  1. Nicolas

    La fin de ton article représente le problème de la plupart d’entre nous… Croire que la banque est le seul moyen d’obtenir de l’immobilier.
    En réalité, il y a en effet d’autres moyens, et ce dans tous les domaines.
    Comme quand on me dit : « on ne peut pas faire de crédit en bourse »
    En fait impossible n’est qu’un mot que l’on pose sur une chose pour se dédouaner de nos échecs.
    C’est un état d’esprit, et surtout une force de caractère que tu as.

    Sympas l’idée d’échanger conseil contre terrain… Je vais essayer!

    Répondre
    1. jean christophe griselin Auteur de l’article

      Merci Nicolas
      C’est ce que je dis à certains de mes lecteurs, bloqués par un CCD ou une situation précaire. Certains se lancent dans l’immobilier avec un prêt étudiant pour acheter un parking ! D’autres s’associent.
      En tout cas il y a toujours une solution pour ne pas rester coincé. J’ai d’ailleurs un client de ma formation qui n’a pas encore les moyens d’acheter de l ‘immobilier, mais il a tout compris puisqu’il se forme en attendant le bon moment!

      Répondre
  2. Romaric de sortir-du-rsa.fr

    Bonjour Jean Christophe,

    Tu as tout à fait raison, acheter à plusieurs peut débloquer pas mal de situation dans l’immobilier ou dans d’autres domaines (la création d’entreprise par exemple)

    Ensuite avoir acheter à plusieurs peut permettre de débloquer les situations au niveau des banques pour acheter seul.

    C’est vrai que l’idée de ce troc « conseils contre avantages en nature peut aussi débloquer pas mal de situations.

    Merci pour cet article

    A Bientôt

    Romaric

    http://www.sortir-du-rsa.fr

    Répondre
    1. jean christophe griselin Auteur de l’article

      Merci Romaric
      Le tout est de bien définir au départ les rôles de chacun, arriver à donner une valeur sur un service. le plus difficile surtout est d’anticiper un service qui pourra durer pendant la totalité du crédit.
      Pensez qu’ un service qui aujourd’hui est « acceptable », peut être lourd dans 5 ou 10 ans( chargé de famille, éloignement géographique…). Dans le contrat, il faut toujours envisager un solution pour vous libérer. Par ex, vous vous engagez à entretenir un bien (acheté à plusieurs,) vous devez envisager la possibilité de sous traiter cette tâche.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.